StephaneGillet.com » High-Tech et Geek » Elle invente une batterie révolutionnaire… par accident

Elle invente une batterie révolutionnaire… par accident

Par - le vendredi 29 avril 2016 - High-Tech et Geek

Il y a parfois des découvertes et des inventions qui sont le fruit du hasard, mais qui pourtant ont permis de révolutionner notre quotidien, nos savoir-faire ou même plus encore, le monde. Christophe Collomb à découvert l’Amérique sans vraiment chercher ce continent, Henri Becquerel a découvert la radioactivité par hasard alors qu’Alfred Nobel invente la dynamite sans vraiment la chercher.

Tous ces exemples pourraient bien servir de modèle à Mya Le Thai, une étudiante de chimie de l’Université de Californie, qui vient d’inventer quelque chose de très intéressant… par accident.

invention révolutionnaire

Alors qu’une équipe de chercheurs de cette université travaille sur une nouvelle forme de résistance pour nos batteries du quotidien, Mya manipule des nanofils d’or destinés à un projet de recherche en cours qui permettrait d’augmenter les cycles de recharge. Cette manipulation fait suite à plusieurs échecs de l’équipe, qui n’arrive pas à conserver ces nanofils dans un état correct.

Mais voilà, Mya réalise plusieurs expériences le même jour et omet de se laver les mains après une électrolyse à base de dioxyde de manganèse, elle constate alors que les nanofils d’or résiste beaucoup mieux avec la solution de sa précédente expérience. Les chercheurs procèdent alors à de nouveaux essais et constatent que la batterie restent en vie après 200 000 cycles de recharge lorsque les nanofils d’or sont intégrés dans une gaine de dioxyde de manganèse.

Pour informations, nos batteries actuelles rendent l’âme après environ 7000 cycles. Les tests sont encore en cours en Californie, mais cette découverte est vraiment intéressante.

Cela me fait penser à l’erreur d’Ichiro Endo, un ingénieur de chez Canon qui, suite à un faux mouvement, fit tomber son fer à souder sur une seringue d’encre pour provoquer une éclaboussure sur ses feuilles, il venait d’inventer tout simplement l’imprimante à cartouche d’encre que nous connaissons aujourd’hui.

Stéphane Gillet est l'auteur de cet article.

Amoureux des nouvelles technologies et du web, Stéphane Gillet a créé ce blog qui porte son nom afin d'exprimer ses passions et ses découvertes.

D'autres articles intéressants

  • Le premier Hyperloop de France a été validé, et ce sera…
    hyperloop transportation

    Après plusieurs semaines de négociation, le premier Hyperloop de France va enfin voir le jour d’ici quelques années. Cette invention n’est définitivement plus une imagination issue du monde de la science-fiction, mais bel et bien une technologie et un moyen de transport à part entière. Découvrez dans la suite de cet article le li...

  • Quand l’électricité rencontre le digital grâce à RTE

    La semaine dernière, RTE a organisé un événement majeur intitulé « Voyage au cœur du réseau de demain », pour présenter ses innovations en termes de réseau électrique et numérique. Pour ceux qui ne le savent pas, RTE est la société qui s’occupe du transport de l’électricité haute et très haute tension en France, donc...

  • Brosse à dents électriques : connectivité et démocratisation
    brosse-a-dent-electrique

    Et vous, vous brossez à l'électrique ? Depuis maintenant plusieurs années, les brosses à dents électriques sont disponibles sur le marché et deviennent de plus en plus accessibles au niveau tarif. Elles proposent plusieurs avantages principaux lorsqu'on les compare aux brosses à dents manuelles classiques...

  • Test des écouteurs Bluetooth Sudio Vasa BLÅ
    Ecouteur Vasa Bla

    D’habitude, les produits suédois qui franchissent le seuil de mon domicile proviennent d’un magasin de meuble bien connu. Mais cette fois-ci, ce sont des écouteurs intra-auriculaires qui sont venus à moi directement depuis Stockholm, grâce à la toute jeune marque Sudio. Sudio propose donc les écouteurs bluetooth Sudio Vasa BLÅ,...

Poster un commentaire