StephaneGillet.com » Web et Blogosphère » Le blogueur n’est pas une pute…

Le blogueur n’est pas une pute…

Par - le mercredi 28 mai 2014 - Web et Blogosphère

La vie de blogueur est pleine d’expérience intéressante, je le constate depuis bientôt 8 ans ici et ailleurs. Les premières personnes avec lesquels je communique directement sont tout d’abord les autres blogueurs, viennent ensuite mes lecteurs puis en troisième position, les annonceurs et agences de communication.

pub

Blog & Pub

Oui, car il ne faut pas se cacher, un blog qui marche attire forcément les publicitaires et j’aurais tort de ne pas en profiter. Sur ce blog, vous n’êtes pas trop dérangé par la publicité normalement, il y a bien quelques bandeaux AdSense ici et là, quelques liens dans certains articles et parfois même des articles sponsorisés. Pour cela je ne suis pas hors la loi, vous pouvez trouvez une page spéciale ici qui met en avant la structure que j’utilise pour gérer ça.

Bref, tout ça pour dire que certains annonceurs et agences de communication prennent vraiment les blogueurs pour des prostituées, avec des propositions indécentes. Une expérience toute récente vient de me le prouver encore une fois, et c’est vraiment bien dommage d’avoir à faire à ces acteurs du web.

Sur le « marché » des blogs, il y a selon moi deux sortes de publicitaires : les honnêtes et les malhonnêtes. C’est un peu comme partout me direz vous…

Le publicitaire gentil

Lorsque je reçois une demande de partenariat, les premières lignes du mail ou les premières paroles au téléphone sont représentatives de ce qu’il va se passer. La plupart du temps, les contacts sont constructifs et permettent aux deux parties d’avancer et de trouver un terrain d’entente.

Avec ce genre de contact, les mails sont personnalisés et le contact est sérieux, bref, du travail de pro et surtout, du travail agréable. Mais ce n’est pas toujours le cas.

Le publicitaire pas gentil

D’autres annonceurs prennent les blogueurs pour des prostituées et je n’ai jamais eu vraiment envie de rentrer dans ce genre de manège. Les propositions sont parfois stricts et imposantes, aucune discussion n’est possible et le blogueur doit se plier aux exigences du publicitaire. Pour exemple, un contact récent m’envoie un mail avec un partenariat qui lui convenait, en gros « tu mets des liens ici, tu fermes ta gueule et je te file 10 euros ».

Malheureusement sur mes blogs, cela ne fonctionne pas comme ça et j’espère que chez vous non plus, si vous avez un blog.

L’expérience apprend à ne pas se laisser faire et à ne pas répondre à ce genre de mails, j’ai tout simplement perdu mon temps à répondre à ce contact, qui croyait détenir les clés du succès en plus !

Ne jamais se coucher

Quand on arrive dans le monde des blogs, les propositions de partenariat apparaissent comme un aboutissement. Avec l’expérience, il faut apprendre à les trier et à accepter uniquement ce qui est bénéfique pour tout le monde.

Le risque majeur est de traîner un boulet tout au long de l’existence du blog, et ce n’est vraiment pas intéressant.

Et alors ?

Oui, et alors ?

Et alors mon article n’est pas forcément utile et je n’ai pas besoin de faire le pauvre petit blogueur malheureux., j’avais simplement envie de vous faire partager cette expérience et d’être éventuellement à l’écoute de vos avis à ce sujet.

Les articles « coup de gueule » ne sont pas trop fréquents ici, mais de temps en temps, ça fait du bien.

Stéphane Gillet est l'auteur de cet article.

Amoureux des nouvelles technologies et du web, Stéphane Gillet a créé ce blog qui porte son nom afin d’exprimer ses passions et ses découvertes.

D'autres articles intéressants

  • Le développeur Node est-il le développeur du futur ?
    Framework Node.js

    Aujourd’hui je vais vous parler un peu technique, parce que je suis en train de découvrir un framework de développement web : Node.js. Pour ceux qui ne sont pas trop technique, cet article n’est malheureusement pas trop fait pour vous, désolé… Depuis sa première version en 2009, Node.js a bien évolué et est devenu très [&h...

  • Google offre un site web gratuit aux commerçants
    Google My Business gratuit

    Une nouvelle fonctionnalité intéressante vient d’être lancée par Google, directement à destination des commerçants. Le géant américain propose depuis peu la création d’un site Internet gratuitement, grâce à Google My Business. L’idée est bonne, cela devrait aider les petits commerces qui n’ont pas les moyens de s...

  • Votre site propose-t-il bien des pages AMP ?

    Depuis 2015, Google propose une technologie appelée AMP. Elle permet d’afficher des pages web dans un certain format optimisé, afin d’accélérer le chargement des pages sur mobile et tablette. Petit à petit, le géant américain améliore cette technologie et le préconise de plus en plus aux éditeurs de site Internet, la...

  • [infographie] Une méthode complète pour (enfin) faire connaître son blog

    Article écrit par Mehdi du site blogbooster.fr – Tu sais pas par où commencer pour faire connaitre ton blog ? Je vais déjà te dire par ou NE PAS commencer. La pire chose à faire pour se faire connaître, c’est de… ..roulement de tambour… …publier des articles sur ton blog. Je sais, c’est pas ce que […]...

6 Commentaires

1. Geek Me Tender - 28 mai 2014 - 12:29

Cela fait un moment que je vois passer des articles de ce genre sur la toile et c’est vrai que les entreprises se croient tout permis. Elles n’imaginent pas que certains blogueurs connaissent un peu les règles du web et ne sont pas débiles qui veulent se faire 3 sous avec un blog. Mais bon, certains blogueurs ne sont là que pour ça aussi, donc si ça marche tant mieux pour les entreprise. La dernière fois, je suis tombée sur un blog féminin qui parlait de pneu… autant te dire que j’ai quand même été un peu choqué. Parce que sans parlé d’appât du gain, il n’y a pas besoin d’être sorti de la cuisse de Jupiter pour savoir que c’est un article qui n’intéressera en aucun cas tes lecteurs/lectrices. Enfin voilà pour mon petit grain de sel 😉

2. JC - 28 mai 2014 - 22:32

Le blogueur et les marques, c’est une relation amour-haine permanente quand il s’agit de partenariats financiers. Perso, comme beaucoup je pense, je refuse plusieurs milliers d’euros chaque année pour les raisons que tu évoques.

Par contre, grâce à quelques régies, j’ai rencontré des agents, des CM, des propriétaires de sites réellement sympathiques, prêts à se conformer aux exigences du blog pour voir un billet apparaître avec un lien ou un encart publicitaire.

En fait, comme tu le dis, il ne faut pas se coucher. Si on respecte ce que l’on fait, les publicitaires doivent aussi le faire. C’est la base d’une relation saine.

6 Juin 2014 : T’as vu quoi ? #68

Poster un commentaire